ESPACE
EN CE MOMENT
Site Education Musicale de l’Académie de la Guyane

Épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (Raep)

L’épreuve écrite d’admissibilité de certains concours internes (Capes sauf pour les sections documentation et éducation musicale et chant choral, Capet, CAPLP, CPE) consiste en l’étude par le jury d’un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (Raep) établi par le candidat.

- Calendrier : inscriptions, dates et lieux d’envoi du dossier, épreuves et résultats
- Dossier de Raep : présentation matérielle, contenu du dossier

Pour connaître les modalités d’envoi des dossiers de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle des recrutements réservés, consultez la note de service n°2015-080 du 27 mai 2015 parue au Bulletin officiel n° 23 du 4 juin 2015
- note de service n°2015-080 du 27 mai 2015

Calendrier : inscriptions, dates d’envoi du dossier

Les inscriptions auront lieu par Internet du jeudi 10 septembre 2015, à partir de 12 heures, au jeudi 15 octobre 2015, 17 heures, heure de Paris.

L’ envoi du dossier de Raep, en double exemplaire, devra obligatoirement être effectué au plus tard le lundi 30 novembre 2015, le cachet de la poste faisant foi.

Le non-respect de la date et des modalités d’envoi entraînera l’élimination du candidat.

Dossier de Raep : présentation matérielle, contenu du dossier

Présentation matérielle du dossier
Les candidats devront obligatoirement utiliser en page de couverture de leur dossier de Raep, le formulaire téléchargeable à l’issue de l’inscription par internet.

Le dossier de Raep, constitué de 8 pages maximum (2 pages maximum pour la première partie et 6 pages maximum pour la seconde), devra être dactylographié en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21x29,7 et être ainsi présenté :

dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm
sans retrait en début de paragraphe.
À leur dossier, les candidats peuvent joindre, sur support papier, un à deux exemples de documents ou travaux, réalisés dans le cadre de l’activité décrite, et qu’ils jugent utile de porter à la connaissance du jury.

L’ensemble des pages des éléments constitutifs du dossier devra obligatoirement être agrafé à l’exclusion de tout autre système de reliure.

L’authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d’établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.

Contenu du dossier
Le dossier doit être établi conformément aux modalités décrites dans les arrêtés du 19 avril 2013 fixant les modalités d’organisation des concours.

Conseils généraux
Les candidats qui n’ont pas exercé leurs fonctions en présence des élèves peuvent éprouver une certaine difficulté à constituer leur dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle. Ces candidats ne doivent pas pour autant se sentir exclus des concours internes dès lors qu’ils remplissent les conditions d’inscription.

Ces candidats qui peuvent avoir exercé dans un autre niveau d’enseignement que le second degré (premier degré, enseignement supérieur), ou dans un autre département ministériel, ou qui souhaitent se reconvertir dans une autre discipline, pourront faire état d’expériences pédagogiques observées ou montrer en quoi leur parcours leur a permis de construire une identité professionnelle qui leur permette d’exercer le métier de professeur dans la discipline choisie.

Les jurys ont en conséquence toute latitude, pour apprécier les expériences (formation initiale et/ou continue, quel que soit le ministère), même si elles sortent du domaine strict de l’enseignement (et de la vie scolaire), dès lors qu’elles auront permis de construire et de montrer au moyen du dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience l’existence de compétences similaires à celles qui sont requises pour exercer le métier d’enseignant.

Les épreuves des concours internes ont été fixées afin de permettre d’apprécier des compétences pédagogiques et/ou éducatives transférables.

Cependant, quelle que soit la situation vécue par le candidat et développée dans son dossier, les jurys apprécieront que le candidat se soit approché au plus près des requis fixés dans l’annexe de l’arrêté du 27 avril 2011 et des attendus explicités dans les notes de commentaires.

L’épreuve d’admission demeure inchangée et exige des candidats une maîtrise disciplinaire et pédagogique à tout le moins solide.

Les candidats souhaitant valoriser une expérience professionnelle en formation continue d’adultes développeront plus particulièrement, à partir également d’une analyse précise et parmi leurs activités de formation, celle qui leur paraît la plus significative dans la mise en œuvre et l’animation d’actions articulées avec des situations relatives à leurs stagiaires et dans la mise en œuvre de méthodes pédagogiques appropriées. Ils indiqueront et commenteront, par exemple, leurs choix tant en ce qui concerne les activités d’enseignement et/ou de formation (face à face pédagogique permettant la transmission des savoirs et savoir-faire, incluant le suivi pédagogique individuel des stagiaires, l’évaluation et la validation des travaux des stagiaires, la présentation des dossiers des stagiaires) que dans les autres activités liées à l’acte de formation, notamment dans la conception et l’élaboration des formations, la mise en œuvre des méthodes et des outils pédagogiques adaptés aux différents publics, l’accompagnement de ces publics dans leur projet de formation et/ou d’insertion professionnelle.

Les candidats qui assurent ou ont assuré des fonctions d’enseignement doivent éviter de procéder à une micro analyse détaillée de séance qui ne serait pas rattachée à une séquence ou à une description d’un parcours forcément trop rapide de l’ensemble de séquences d’une année scolaire.

La pertinence du choix de la séquence, au regard des enjeux de la discipline et la capacité d’analyse de son activité seront particulièrement appréciées.

Il est offert aux candidats de joindre à son dossier des documents ou travaux réalisés dans le cadre de l’activité décrite. Plus que le nombre qui reviendrait à un empilement peu représentatif, c’est la pertinence du choix et l’intérêt du document au regard de l’expérience d’enseignement analysée qui seront évalués.

D’une manière générale, la maîtrise de la langue, la qualité de l’expression, la maîtrise de l’orthographe et de la syntaxe sont des pré-requis indispensables pour la réalisation du dossier.

Centre Ressources Musique

M@gistère

Parcours d’Education Artistique et Culturelle

AGENDA :

- PAF 2017-2018


©2018 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales